Sauter la navigation

Au fil de l’entretien entre Pierre Delrock et Bernard Foccroulle se dégage le parcours d’un homme pour qui l’art n’est pas seulement un divertissement mais un moyen de connaissance, d’émerveillement et d’éducation. Le directeur de La Monnaie a ouvert l’opéra, en résonnance avec le monde qui nous entoure, en le mettant au service des créateurs, du public, des publics plutôt, dans un esprit profondément humaniste.

Pierre Delrock et Bernard Foccroulle
Entre passion et résistance
Labor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :