Sauter la navigation

Daily Archives: avril 6th, 2007

A sa mère berbère, illetrée au cœur fragile, qui ne parle pas le français, Zahia Rahmani tend ce récit de son enfance. Rarement, un texte a dit avec tant d’amour et de colère, la violence de l’assimilation. De toutes ses forces l’auteur à lutté à la fois contre la brutalité obtuse de son père et les préjugés imbéciles des Français de souche. Elle est devenu auteur, écrit régulièrement sur l’art et la littérature, son avant-dernier roman Musulman (2005) a été finaliste au Fémina.
A l’heure de la question de l’identité nationale en France, ce livre d’une vive intelligence, pétri de tendresse et de lucidité, est une occasion de comprendre de l’intérieur le vécu de ce que suppose une double culture.

Zahia Rahmani
France, récit d’une enfance
Sabine Wespieser éditeur.

Enfermé, mis au secret par une force d’occupation, un homme présumé musulman, arabe – alors qu’il parle turc, kurde et anglais, lit Bernanos et Montaigne – découvre la liberté. L’unique, la seule liberté : celle d’aimer l’humanité par-delà sa barbarie, la tolérance malgré l’arbitraire, la beauté sous la laideur qui le brise. Enchaîné dans le noir, sous les insultes et les coups, le narrateur rêve, se souvient, existe – seule résistance possible – et convoque par bribes, la vie, les musiques, les poètes qu’il aime. Ce texte de haute tenue de Jean-Claude Pirotte sauve de la honte, de l’impuissance face à la bêtise meurtrière, d’où qu’elle vienne.

Jean-Claude Pirotte
Absent de Bagdad
La Table ronde