Sauter la navigation

L'encre du passéA la façon d’un road-movie à travers le Japon médiéval, voilà une magnifique histoire d’amitié et de transmission. Môhitsu, calligraphe errant d’un village à l’autre, rencontre Atsuko, jeune fille espiègle chez qui il remarque très vite un don pour la peinture. Il décide de l’emmener avec lui à Edo pour qu’elle y fasse son apprentissage. Au cours du voyage, un lien profond se noue entre le calligraphe et la jeune peintre. Le petit prodige développera son don dans l’harmonie et Môhitsu trouvera la force de surmonter les épreuves du passé et de retrouver l’inspiration.

Maël et Bauza, L’encre du passé, Dupuis Aire Libre, 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :